« Les boiteux, la boiterie et le pied dans la littérature grecque ancienne » par Françoise Yche-Fontanel

Françoise Yche-Fontanel :  « Les boiteux, la boiterie et le pied dans la littérature grecque ancienne »

( Revue Kentron 17, 2, 2001)

La tare de la boiterie est d’abord étudiée à travers trois cas de boiteux mythiques, que présentent l’épopée et la tragédie du V° siècle : Thersite, Héphaïstos et Philoctète, dont l’infirmité est représentée sous un aspect dégradant et socialement invalidant. Ce discrédit attaché à la boiterie fait apparaître l’importance primordiale, pour l’être humain de l’Antiquité, de la verticalité et de la faculté de déplacement, qu’atteste l’intérêt apporté par la littérature médicale à tout ce qui porte atteinte à ces deux fonctions.

Le pied est donc considéré à la fois comme la noblesse et la faiblesse de l’homme, d’où son utilisation littéraire comme motif mythique dans les légendes d’Achille et d’OEdipe, mais aussi, de façon plus générale, comme référent lexical : métaphores construites sur le thème de l’agilité et du déplacement, assimilation péjorative entre

boiterie et déficience intellectuelle, morale ou sociale, argument de critique politique ou littéraire. En l’absence de documents à valeur scientifique, l’image que donne de la boiterie la littérature grecque ancienne constitue donc un témoignage non négligeable, bien que sujet à caution, sur le statut du handicap physique dans l’Antiquité.

First we study the taint of the lame in three mythical lame characters : Thersites, Hephaestus and Philoctetes, stemming from epic and Vth century tragedy. Their disability was depicted as degrading and social handicap. That scornful view on lameness shows that standing and autonomous motion were two vital functions for men of Antiquity, and the medical interest of that time in those two functions also corroborates

that importance.

Thus feet appeared to be both noble and weak. In ancient Greek literature they figure as a mythical theme in Achilles and Oidipous legends, and, more generally, as a lexical reference : metaphors about agility and motion, derogatory assimilation between lameness and intellectual, moral or social defects, argument of political or literary criticism.

So the representation of lameness in Greek literature brings a significant testimony on the physical handicap status in Antiquity, even if it can’t be totally reliable as true scientific works don’t exist.