Dix ans de fouilles à Claros, conférence le lundi 11 juin 2012 à Paris par Mme le Pr. Nuran Sahin

Dix ans de fouilles à Claros, conférence le lundi 11 juin 2012 à Paris  par Nuran Sahin

Madame Nuran Sahin est archéologue et  responsable des fouilles  à Claros. Titulaire d’un doctorat  passé à la Sorbonne, elle est professeur à l’Université de l’Egée, à Izmir, et fera son intervention en français, afin de faire le point  sur les fouilles et les résultats des  dernières campagnes de fouilles.   ( détails ci-dessous )

Les fouilles de Claros commencent à être publiées dans divers articles ( travail relevant de  la Maison de l’Orient  et de la Méditerranée et  sous la responsabilité de  J.-C. Moretti et de son équipe ), mais nous avons ici la chance de pouvoir poser des questions éventuellement  sur des fouilles dont les trouvailles sont loin d’être encore toutes publiées, ou visibles dans les Musées.

Actuellement en Turquie, Claros (grec ancien Κλάρος, latin Clarus), qui se trouvait sur le territoire de la cité de Colophon  en Ionie, ( Asie Mineure )  était un important sanctuaire oraculaire dédié à Apollon, un  Apollon dont les cultes retrouvés  sur le sol de « l’Asie Mineure » d’aujourd’hui  sont aussi anciens sinon plus que sur le sol de « la Grèce » d’aujourd’hui.

les fouilles  ; l’omphalos  de  Claros

Les fouilles archéologiques ont dégagé des bâtiments divers et surtout un nombre important d’inscriptions grecques ayant un fort intérêt historique et dont certaines sont encore inédites.

Le temple a été plusieurs fois remanié et même un projet, trop  grandiose, n’a pu être mené à sa fin. Il est intéressant de voir comment ce temple a été modifié car cela permet de réfléchir à la façon dont se déroulait  une consultations de l’oracle. La dernière réfection a  créé une salle souterraine,  voûtée, de marbre noir, avec un système de couloirs un peu complexe, et  a mis en valeur  un puits dans la partie la plus reculée. Ce puits existait peut-être avant puisqu’il y a des sources importantes sur place et dans les environs immédiats. On y a retrouvé un omphalos : c’est une des originalités de Claros.

En effet,  « il n’existe à notre connaissance que trois omphalos dans des sanctuaires, omphalos qui ne doivent surtout pas être confondus avec  les omphalos  nettement plus petits qu’on trouve  dans les maisons ou sur les tombes, ( par exemple à Délos) c’est à dire dans des lieux privés  où ils ont une valeur  symbolique de protection, de guérison  ou d’espoir. ( suite de l’article concernant les  omphaloi  sur http://www.1-360.net/category/grece-plutot-ancienne-ou-antique/)

A Claros, se trouve le troisième grand omphalos,   en pierre locale, en forme d’obus arrondi, et avec un trou de fixation au sommet pour quelque chose qui est perdu.  Il ne comporte aucun ornement. Quand le temple a été  fouillé, L. Robert l’a trouvé dans la salle où se rassemblaient les consultants. On ne sait pas encore où se trouvait l’omphalos originel de Delphes : or leur place est un indice intéressant pour comprendre ce qu’ils signifient. Cet omphalos n’est pas visible  pour  le moment.

Un autre trait frappant de ce sanctuaire de Claros est la présence de statues vraiment colossales  : Apollon , assis, encadré de Léto et Artémis. Impressionnant.

Plusieurs des inscriptions trouvées à Claros éclairent les relations entre Rome et les cités grecques, d’autres témoignent du fonctionnement du sanctuaire et des consultations de l’oracle. Plusieurs inscriptions donnant le texte d’oracles rendus par Apollon à Claros ont été retrouvées dans d’autres cités grecques, elles datent souvent du deuxième siècle de notre ère et plusieurs d’entre elles étaient destinées à lutter contre une épidémie pestilentielle.

 

Les fouilles sont difficiles car  les eaux envahissent le site : actuellement,  les salles souterraines sont remplies d’eau et ressemblent à une piscine, mais on voit très bien les voûtes, les statues( ce ne sont  que des moulages heureusement mais c’est très évocateur ) et les autres temples. Il y a un parc archéologique  avec des moulages qui permet aux visiteurs  d’imaginer le site de façon plus vivante.

La conférence  a lieu le lundi 11 juin 2012 à Paris  à 12h30, à l’Auditorium du Louvre.Entrée libre dans la mesure des places disponibles.
Accès : Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.
Informations : 01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Cette conférence appartient au cycle de conférences et colloques organisées par les départements du Musée du  Louvre et en partenariat avec Archeologia :  « Actualité de la recherche archéologique ». Durant  ce cycle de 20 conférences, de septembre 2011 à juin 2012,   des spécialistes sont invités à présenter leurs plus récentes découvertes et les orientations de la recherche archéologique.