« Rebelles, révoltés, innovateurs : figures antiques de la Transgression » ( appel à comm. pour avant le 29 mai 2019)

( c’est nous qui avons souligné dans l’appel à communication)

Le laboratoire junior TANTALE (Transgression dans l’ANTiquité: Approche des Limites et des Ecarts) de l’ENS de Lyon organise une journée d’étude le 22 novembre 2019:

« Rebelles, révoltés, innovateurs : figures antiques de la Transgression »

La journée d’étude aura lieu à l’ENS de Lyon. Les propositions de communication devront être envoyées avant le 27 mai 2019, à l’adresse tantalens  @   gmail.com

Les propositions émanant de doctorants ou de jeunes docteurs sont particulièrement bienvenues. Vous trouverez l’appel à communication en français et en anglais en pièce jointe, ainsi que sur notre blog.

« Après une première journée d’études autour de la définition du concept de transgression et des modalités de son application aux sociétés, aux cultures et aux littératures de l’Antiquité méditerranéenne, le laboratoire TAntALE organise ainsi une seconde journée réunissant des études consacrées à certaines de ces figures qui incarnent la remise en cause de l’ordre établi ainsi qu’aux formes que l’acte transgressif revêt dans les situations de rébellion, de contestation, de refus, de désobéissance, de révolte ou, quand l’acte transgressif conduit à la mise en place d’un ordre nouveau, d’innovation. De la figure de style qui s’écarte de l’usage ordinaire de la langue et donne une expressivité particulière au propos, aux grands personnages – grandes figures –, en passant par la représentation figurée, l’image dont le statut est questionné par une anthropologie des objets artistiques en plein renouvellement, la polysémie du mot « figure » reflète la polyphonie de ces voix transgressives. Cette journée aura donc pour but aussi bien d’étudier la façon dont ces figures sont construites dans un cadre socio-politique donné, que de définir l’acte transgressif à travers l’étude des conditions de sa réalisation dans les sociétés antiques et d’en proposer une typologie en fonction, par exemple, des motivations et des finalités invoquées. Qui transgresse ? Que, pourquoi et comment transgresse-t-on ? Quels sont les risques encourus ? Les châtiments ? On pourra ainsi questionner le rapport de la transgression au bien commun, notamment autour de la notion de sacrifice, ou au contraire son rapport à l’intérêt personnel, en se demandant si la transgression est volontaire ou involontaire, inconsciente, assumée.

Il est attendu des communications qu’elles proposent une réflexion sur une figure ou un type de figure antique de la transgression ou une catégorie d’actes transgressifs et d’en exposer les caractéristiques, en synchronie ou en diachronie, ainsi que les liens qu’elles entretiennent avec la société dans laquelle ces figures et ces actes émergent sous forme de représentations ou de faits historiques. Tous les types de transgression peuvent être abordés : sociales, politiques, philosophiques, religieuses, littéraires, linguistiques etc. Les sources documentaires peuvent être textuelles, épigraphiques, iconographiques ou historiques. Chaque exposé durera 30 minutes et sera suivi d’un temps de discussion. »

Bien cordialement,

Marie Durnerin

 

Pour TAntALE  (Transgression dans l’ANTiquité : Approches des limites et des écarts)

 

https://tantale.hypotheses.org/

 

 https://www.facebook.com/laboratoirejuniorTantale/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s