Lord Byron invité d’honneur chez Chateaubriand, les 16 et 17 mai, et du 23 au 29 mai 2019   

En mai, venez (re)découvrir le célèbre poète  et ses œuvres : conférences, lectures-spectacles, films, dans un lieu romantique et exceptionnel : le Domaine de la Vallée-aux-Loups où vécut Chateaubriand…

 

Chateaubriand avait 20 ans quand naquit Byron, et il en avait 56 quand Byron mourut à Missolonghi, en 1824. Certes la guerre a longtemps fait rage entre la France et l’Angleterre et un anglais n’a pas eu, pendant longtemps, le droit de passer en France, mais la rencontre aurait pu avoir lieu ailleurs… Byron ne dit pas même un mot sur Chateaubriand… Chateaubriand l’évoque dans ses Mémoires d’outre-tombe… Un fait qui est sans doute significatif.  Cette «  non-rencontre » en dit long sur chacun car chacun d’eux avait de puissantes raisons personnelles pour agir ainsi. Apparemment implicites, elles sont susurrées parfois à l’oreille du lecteur attentif. ( quelques infos à ce sujet : https://mh.viviani.org/chat2/3btxt.html)

 

De brèves allusions dans les écrits de Chateaubriand suggèrent « la fascination prudente, la réserve enthousiaste, le désir ambigu d’échapper et de se laisser prendre à la fois au sombre attrait du maelstrom byronien, le penchant inavoué en un mot et la répugnance surjouée que Chateaubriand éprouvait à l’égard de son improbable alter ego » analyse Jean-Marie Fournier, commissaire de la biennale, professeur de littérature britannique et directeur de l’UFR d’ études anglophones de l’université Paris-Diderot.

Il est heureux qu’aujourd’hui, Chateaubriand l’accueille  et le mette en valeur, avec une hospitalité toute française, en s’effaçant devant son hôte ! … Nul doute que Byron  sera heureux de se promener dans ce parc au printemps…

Byron, figure du romantisme européen

Byron, sur les terres de son illustre contemporain s’inscrit donc tout naturellement dans la programmation de la Maison de Chateaubriand. La maison d’écrivain offre ainsi à tous un nouvel éclairage sur ses oeuvres, invite à la rêverie et à la réflexion dans un haut lieu du romantisme.

Entre histoire et littérature, les conférences, lectures, spectacles, concerts, rencontres et projections définissent ce qu’ont encore d’actuel les questions, préoccupations et aspirations des auteurs romantiques.

Cette biennale est organisée en partenariat avec Gallimard qui édite en avril 2019 dans sa collection « Poésie », une nouvelle traduction de quatre écrits du poète anglais Lord Byron, The Corsair (1814), the Giaour (1813), Mazeppa   and  Ode on Venice (1819) avec comme titres : Le Corsaire, Le Giaour, Mazeppa et Oraison vénitienne. Une rencontre avec Jean Pavans, le traducteur de Byron à l’origine de ce nouveau volume, est notamment prévue le 29 mai.

Jeudi 16 mai : ouverture

. 15h30 : Ouverture de la biennale par Bernard Degout (directeur de la Maison de Chateaubriand) et Jean-Marie Fournier (commissaire de la biennale, professeur de littérature britannique, directeur de l’UFR d’études anglophones de l’université Paris-Diderot-Paris 7)

. 17h : Conférence Byron – sa vie, ses masques, son musée par Diego Saglia (professeur de littérature anglaise, université de Parme, membre du comité scientifique du Museo Byron de Ravenne)

 

Vendredi 17 mai

. 15h30 : Conférence Lord Byron, un héros romantique par Alain Canat (conférencier à la Maison de Chateaubriand)

. 17h30 : Conférence Chateaubriand et Byron en Orient par Guy Berger (président de la Société Chateaubriand)

. 20h : Lecture-spectacle Chateaubriand, Byron et Venise, conçue et interprétée par Muriel Huth-Lafon, avec Laurent Manzoni

 

Jeudi 23 mai

. 14h : Conférence Le livre sur Venise : une magnifique médiocrité de Chateaubriand ? par Bernard Degout

. 15h30 : Conférence Byron, tel qu’en lui-même par Jean-Marie Fournier

. 17h30 : Conférence Byron, Beckford et l’Orient des Lumières par Laurent Chatel (maître de conférences, professeur de langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes, université de Lille)

 

Vendredi 24 mai

. 14h : Conférence Les Shelley et les sciences par Sophie Laniel-Musitelli (maître de conférences, université de Lille, membre junior de l’Institut universitaire de France)

. 15h30 : Conférence Byron et Polidori : la médecine et les astres par Caroline Bertonèche (professeur de littérature et d’histoire de l’art britannique, université de Grenoble-Alpes)

. 17h30 : Conférence Du dandysme, de Byron à Wilde par Emmanuel Vernadakis (professeur de littérature en langue anglaise, université d’Angers)

Samedi 25 mai

. 14h : Conférence Poétique de la chair, des Lumières à Byron par Sébastien Scarpa (maître de conférences, université de Grenoble-Alpes)

. 15h30 : Conférence Rire avec le Don Juan de Byron par Marc Porée (professeur, directeur du département littératures et langage, École normale supérieure)

. 17h30 : Conférence musicale par Jean-Baptiste Fournier (philosophe)

Dimanche 26 mai

. 16h : Lecture d’extraits de Childe HaroldBeppo et Don Juan de Lord Byron – Restitution de l’atelier de lecture animé par Marc Roger (La voie des livres)

. 16h30 : Concert Musique romantique française – Concert du Festival du Val d’Aulnay, avec Théo Fouchenneret (piano), Pierre Fouchenneret (violon) et François Salque (violoncelle)

Lundi 27 mai

. 15h30 : Conférence Oeuvres byroniennes au sein des collections de la Maison par Anne Sudre (chef de la conservation des collections de la Maison de Chateaubriand)

. 17h30 : Conférence La littérature et l’art anglais d’aujourd’hui à la lumière des Romantiques par Catherine Bernard (professeur de littérature britannique et d’histoire de l’art, université Paris-Diderot)

 

Mardi 28 mai

. 14h : Conférence Les thèmes byroniens dans les arts par Pierre Téqui (attaché de conservation à la Maison de Chateaubriand)

. 15h30 : Conférence Byron et la Grèce par Daniel Salvatore Schiffer (philosophe)

. 17h30 : Présentation et projection de La Fiancée de Frankenstein, film de James Whale, sorti en 1935, par Jean-Charles Fitoussi (réalisateur)

 

Mercredi 29 mai

. 14h : Rencontre-dédicace avec Jean Pavans,romancier et traducteur pour la parution de sa traduction du Corsaire et autres poèmes orientaux de Lord Byron, chez Gallimard (lancement en partenariat avec la maison d’édition)

. 15h30 : Présentation et projection de Only lovers left alive, film de Jim Jarmusch par Véronique Martin-Baudouin (directrice déléguée aux publics à la Maison de Chateaubriand)

. 18h : Clôture autour d’un verre

 

Infos pratiques

Adresse à quelques km de Paris, et très bien relié :

Domaine de la Vallée aux Loups,

87 rue de Chateaubriand
92290 Châtenay-Malabry

01 55 52 13 00

reservations-chateaubriand@hauts-de-seine.fr

 

Tarifs : 

–  Cycle de conférences : 30 € – Tarif réduit : 20 €

– Conférences à l’unité : 6 € – Tarif réduit : 4 €

– Rencontre-dédicace : Gratuit

– Projections : 6 € – Tarif réduit : 4 €

– Spectacle et concert : 8 € – Tarif réduit : 6 €

– Lectures le 26 mai sans supplément au prix du billet d’entrée de la Maison (5 € – Tarif réduit : 4 €)


Consultez le programme complet 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s