« Savoirs religieux/ Religious Knowledge » : Paris les 24 et 25 septembre 2012 à Paris

L’Atelier Chicago-Paris sur les religions anciennes (cf. présentation jointe) lance un  appel à communications lancé pour la 6ème rencontre qui se tiendra à
Paris les 24 et 25 septembre 2012 à l’INHA (salle Benjamin), 2, rue Vivienne, 75002
Paris sur le thème: « Savoirs religieux/ Religious Knowledge »  (cf. appel joint)

Si vous souhaitez soumettre une proposition, vous pouvez encore
envoyer à l’un des membres du comité (cf. adresses infra) un titre accompagné
d’un résumé (1/2 à 1p.) avant le 10 avril 2012.

Selon la pratique habituelle de l’Atelier, les interventions (30 mn env.) sont
présentées en français ou en anglais et la discussion qui suit est bilingue.

 

Atelier Paris-Chicago sur les religions anciennes :   « Savoirs religieux »

24-25 septembre 2012

INHA, salle W. Benjamin

2 rue Vivienne, 75002 Paris

métro : Bourse, Palais Royal ou Pyramides

 

En réaffirmant la nature ritualiste des religions antiques, les recherches de ces

dernières décennies ont conduit à reconsidérer les rapports entre les pratiques rituelles et leurs représentations discursives et figurées. Partant de la tension entre rites et croyances, les débats ont surtout porté sur le sens des rites et la dimension exégétique (ou non) des textes à connotation religieuse, quelle que soit leur nature, normative, commémorative, philosophique ou poétique. Poser le problème de l’existence et du fonctionnement de « savoirs religieux » pourrait permettre d’envisager sous un autre angle d’approche les rapports entre le rite et ses représentations antiques.

Alors que la catégorie moderne de « croyance » se révèle inadéquate pour rendre

compte des formes d’adhésion propres aux ritualismes antiques, on peut en effet s’interroger sur celle de « savoir », de « connaissance », parfois mis en œuvre par les Anciens eux-mêmes.

Pour Cicéron, « la piété, c’est la connaissance des obligations envers les dieux » (Nat. deor. I, 116). La nature d’une telle « scientia » reste cependant à explorer : savoir-faire, fondé sur la coutume et transmis sur le mode de l’oralité ? Certes. Mais le terme peut, chez le même auteur, désigner un savoir sacerdotal et technique, à l’instar de la science augurale, en partie négligée (cf. Leg. II, 13), ou plus généralement un savoir de type philosophique, fondement de la véritable sapientia (cf. Off. II, 5).

Définir un champ spécifique “du savoir religieux” serait sans doute illusoire. L’enjeu

est plutôt de déterminer et de comprendre l’émergence de savoirs en connexion avec des pratiques rituelles, sans pour autant ignorer leur interaction avec d’autres types de savoirs. La question des savoirs a été particulièrement mise en lumière pour le monde grec, notamment par les recherches sur savoirs et écriture, mais également pour le monde romain par la réflexion sur la constitution des savoirs et l’émergence des experts.

Pour le sixième atelier Chicago-Paris sur les religions anciennes, qui se tiendra les 24

et 25 septembre 2012, nous proposons donc de partir de la notion de « savoirs religieux » pour réfléchir à la nature de ces savoirs, à leurs modes de constitution et à leur insertion dans la dynamique des ritualismes antiques.

 

 

Atelier Chicago-Paris sur les religions anciennes

Chicago-Paris Working Group on Ancient Religions

Présentation

L’Université de Chicago d’une part, les différentes institutions universitaires parisiennes de l’autre, offrent un nombre remarquable de spécialistes dans les différents domaines culturels recouverts par les religions de l’Antiquité (Grèce, Rome, Égypte, Proche-Orient, Mésopotamie, Inde, Chine, pour faire vite). La création récente de l’University of Chicago’s Paris Centre non loin de la Bibliothèque Nationale de France fournit l’opportunité unique pour la mise sur pied d’un « Atelier Chicago-Paris sur les religions anciennes / Chicago-Paris Working Group on Ancient Religions ». Par l’intermédiaire de cette plateforme d’échanges comparatifs, des savants de l’Université de Chicago entrent en dialogue sur une base régulière avec leurs collègues des différentes institutions académiques parisiennes. Dans un premier temps est prévue chaque année une journée d’études organisée en alternance par le Centre parisien de l’Université de Chicago et un Institut parisien (EHESS, EPHE, Paris 1, ENS, Paris, 4, Paris 7, Paris 10, Collège de France, etc.). Cette succession de rencontres annuelles pourra déboucher sur l’organisation de séminaires conjoints donnés au Centre parisien de l’Université de Chicago, sur la mise sur pied de colloques internationaux et sur la publication d’ouvrages collectifs, dans une perspective comparative assortie d’un échange interdisciplinaire quant aux approches.

Le lancement des travaux de l’atelier s’est fait à travers deux journées d’études successives en septembre 2007, puis en septembre 2008, programmées pour la première au Centre parisien de l’Université de Chicago et pour la seconde au Centre Louis Gernet de recherches comparées sur les sociétés anciennes.

2007 : Sous le titre inaugural de « Un agenda pour l’atelier Chicago-Paris sur les religions anciennes », le premier échange, le vendredi 14 septembre 2007, a eu pour but d’identifier, dans des exposés de 20 à 30 minutes, de nouveaux thèmes, de nouveaux domaines et de nouvelles approches dans l’étude des pratiques et des représentations religieuses de l’Antiquité. Sur la base du croisement entre des intérêts thématiques communs et des principes épistémologiques convergents ont été élaborés les sujets des rencontres suivantes :

 

2008 : « Rendre visible l’invisible : pratiques religieuses de la représentation » / « Making Visible the Invisible : Religious Practice in Representation ».

 

2009 : « Divinités au pluriel : les panthéons et la question du système polythéiste » / “Theorizing Deity in the Plural: Pantheons and the Question of System”.

 

2010 : « Les dieux au miroir du collectif »/Gods in the mirror of the collective

 

2011 : « Serments, voeux et construction rituelle des actes de parole efficaces »/ Oaths, Vows, and the Ritual Construction of Efficacious Speech-acts

 

Pour chaque rencontre, l’institution d’accueil assumera le couvert des participantes et

participants. Les éventuels frais de logement et déplacement seront à la charge de l’institution d’appartenance. La langue sera celle du pays d’origine de ‘intervenante ou de l’intervenant.

L’adhésion à l’« Atelier Chicago-Paris sur les religions anciennes / Chicago-Paris Working Group on Ancient Religions » est libre. Elle garantit la diffusion de l’information sur les rencontres annuelles et les éventuels appels d’offre concernant journées d’étude et publications.

 

Envoyer proposition de communication à l’un des membres suivants :

Clifford Ando : cando   at chicago.edu
Nicole Belayche: n.belayche at  wanadoo.fr
Sylvia Estienne: sylvia.estienne  at  ens.fr
Chris Faraone: cf12 at uchicago.edu
Bruce Lincoln : b.lincoln at  uchicago.edu
François Lissarrague : flissa at ehess.fr