Un médium pour un autre : peindre la poésie pendant dans l’Antiquité, 12 décembre 2012, par Michael Squire

Comment les artistes transforment-ils les poèmes en images ? Que signifie regarder une image plutôt que lire un texte ? Que perd-on et que gagne-t-on dans ce déplacement d’un médium à un autre ?

« Peindre la poésie dans les Tabulae Iliacae »entend répondre à ces questions à partir d’un ensemble extrêmement réduit de reliefs gréco-romains de la fin du premier siècle avant J.-C., les Tabulae Iliacae ou «tables iliaques». Ces objets remarquables représentent des sujets tirés de la grande poésie grecque antique, en particulier de l’Iliade, de l’Odyssée et d’autres poèmes du «cycle épique». La particularité des Tabulae Iliacae est leur format miniature, à l’intérieur duquel des scènes synthétiques coexistent avec de minuscules résumés. Ces tablettes mettent ainsi en évidence les conceptions que l’on se faisait alors de l’interaction du textuel et du visuel, mais aussi de l’art et de la poétique du format. En soulignant avec quelle sophistication les artistes gréco-romains ont joué sur les relations entre vision et lecture, cette conférence montrera comment des objets anciens peuvent préfigurer certaines des interrogations au centre de la théorie de l’art de la période moderne.

Conférence donnée par  Michael Squire (King’s College, Université de Londres) invité par François Lissarrague

Première séance du séminaire commun de l’INHA

Mercredi 12 décembre 2012 à 18h,  Salle Vasari, INHA, 2 rue Vivienne, Paris

Michael Squire est maître de conférences en histoire de l’art antique à King’s College (Université de Londres). Ses recherches portent à la fois sur la culture visuelle gréco-romaine, les relations entre le texte et l’image (en particulier au xvie siècle) et l’historiographie de l’art antique et moderne. Autant d’intérêts qui se reflètent dans ses publications : The Iliad in a Nutshell: Visualizing Epic on the Tabulae Iliacae (Oxford University Press, 2011), The Art of the Body: Antiquity and its Legacy (Londres, New York : I. B. Tauris, 2011), Panorama of the Classical World avec Nigel Spivey (3e édition Londres, New York : Thames & Hudson, 2010) et enfin The Art of Art History in GraecoRoman Antiquity co-édité avec Verity Platt (Baltimore : Johns Hopkins University Press, 2010).

Michael Squire a obtenu des bourses de recherches des universités de Harvard, Cambridge, Berlin et Munich. Il est actuellement accueilli par le Wissenschaftskolleg zu Berlin où il achève un livre consacré aux Imagines de Philostrate.