« MEMOIRES DE LA TERRE »/« MEMORIES OF THE EARTH », atelier, le mardi 11 juin 2013, à Nantes

« MEMOIRES DE LA TERRE »/« MEMORIES OF THE EARTH », atelier, le mardi  11 juin 2013, à Nantes

 

Ces dernières années ont vu se développer des travaux sur les « lieux de mémoire » dans une perspective essentiellement muséale ou conservatoire. Les historiens des religions, les ethnologues, les linguistes, de leur côté, prennent en compte la durée ou le temps long, même lorsque  ces travaux privilégient, comme on le voit aujourd’hui, les transitions, les passages, les mutations, plutôt que la permanence. Ils ont affaire au cumul, aux strates, à l’héritage. Cet aspect est particulièrement net lorsqu’on interroge l’intime relation entre un territoire et une organisation humaine qui y découvre des entités surnaturelles et le déchiffre en ses signes élémentaires avant d’y imprimer ses inscriptions et  balisages propres et d’en recevoir lecture de ses destinées. La surface de la terre, tel un palimpseste, conserve trace sous les nouvelles écritures du territoire, de ses anciennes versions. Une élaboration symbolique du territoire, vivante, cumulative et continue, non sans crises et changements de rythmes, paraît aussi essentielle au façonnage de l’individu qu’à la structuration sociale. L’ampleur, l’irréversibilité et le potentiel entropique des bouleversements que les évolutions économiques et politiques des deux derniers siècles ont apportés aux cultures humaines apparaîtront nettement si l’on parvient à mettre au jour les versions refoulées du tissage serré de liens que les sociétés ont dans le temps et l’espace nouées avec les lieux où elles demeurent,  — ces premiers « textes », au sens étymologique du mot, que l’on trouve  déposés, enfouis, oubliés, dans les parcours, les gestes et les corps, autant que dans la langue et les représentations.

 

These last years have seen the development of works about the « places of memory » in a perspective that is essentially museum/conservatory-like. The historians of religions, the ethnologists and the linguists consider the duration or the long term, even if their work give priority, as we have seen today, to the transitions, the passages, and the changes rather than the permanency. They have to deal with the accumulation, the strata and the heritage. This aspect is particularly clear when we question the close relationship between a territory and a human organization, which discovers in its territory some supernatural entities and deciphers its  elementary signs before this human organization can print its own inscriptions and markings, to receive different readings of its destinies. The surface of the earth, as a palimpsest, keeps track of its older versions underneath the new writings of  the territory. A symbolic elaboration of the territory, alive, cumulative and continuous, not without crises and changes of rhythm, also seems essential to the shaping of both the individual and the social structure. The dimension, the irreversibility and the entropic potential of the dramatic changes that the economic and political developments of these last two centuries have affected  the human cultures, which appears clearly if we are able to reveal the repressed versions of the tight fabric of relationships that the societies have over time and space with the places where they dwell, — these early « texts » (in the etymological sense of the word) that we find settled, buried and forgotten, in the paths, the gestures and the bodies, as well as in the language and the representations.

 

 

 

P R O G R A M M E

 

9:00 – 9:15 MOT DE BIENVENUE ET INTRODUCTION /WELCOME SPEECH AND INTRODUCTION

Alain Supiot, Professeur au Collège de France, Directeur Fondateur de l’IEA de Nantes et Danouta Liberski, Membre associée de l’IEA

 

9:15 – 12:30 PREMIERE SEANCE: LES ITINERAIRES RITUELS: ECRIRE, CHANTER, FONDER

FIRST SESSION: THE ITINERARY RITUALS: WRITING, SINGING, SETTLING

Modération/Chair: Danouta Liberski

9:15 – 9:35 Phoebé Giannisi (Université de Thessalie), Grèce: « Halade,  Oikade : Direction et Parcours »/« Halade, Oikade: Direction and Paths »

9:35 – 9:55 Grégoire Schlemmer (IRD, Paris), Ethnologue – Népal, Indochine: « La géographie rituelle des inscriptions territoriales collectives »/«The ritual Geography of collective  territorial Inscriptions »

9:55 – 10:15 François Dingremont (post-doc, EPHE, Paris), Grèce : « Topographie homérique des limites »/« Homeric Topography of the Limits »

 

10:15 – 11:00 DISCUSSION OUVERTE/ OPEN DEBATE

 

11:00-11:15 PAUSE/COFFEE BREAK

 

11:15 – 11:35 Stéphan Dugast (IRD, MNHN, Paris), Ethnologue – Afrique: « Manières de fonder : Différentes façons de doser chasse et divination dans les récits de fondation bassar (Togo) »/« Ways to settle: Different Ways to measure Hunting and Divination in the Accounts of the Bassar Settlement »

11:35 – 11:55 Renée Koch Piettre (EPHE, Paris), Grèce: « Comment inscrire le mouvement, la mémoire, l’efficacité et le projet dans l’approche des territoires ? »/« How to register the Movement, the Memory, the Efficiency and the Project Approach of Territories? »

11:55 – 12:30 DISCUSSION OUVERTE/OPEN DEBATE

12:30 – 14:00 DEJEUNER (BRASSERIE « CHEZ MARCEL ») – LUNCH (BRASSERIE « CHEZ MARCEL »)

14:00 – 16:00 DEUXIEME SEANCE: LA MEMOIRE DES LIEUX: CULTE, MYTHE, IMAGE –  SECOND SESSION: THE MEMORY OF THE PLACES: WORSHIP, MYTH, IMAGE

Modération/Chair: Odile Journet-Diallo

 

14:00 – 14:20 Françoise Dumas-Champion (CNRS, Paris), Ethnologue – La Réunion : « Mémoires des lieux cultuels à La Réunion »/« Memories of the Worship Places in La Reunion »

14:20 – 14:40 Emmanuel Jambon (Université de Tübingen, Allemagne), Egypte : « La topographie du temps passé. Quelques remarques sur la géographie des mythes dans la religion de l’Égypte pharaonique »/« The Topography of the Past: Some Remarks on the Geography of the Myths in the Religion of the ancient Egypt »

14:40 – 15:00  Madalina Vârtejanu (Inalco, Paris), Judaïsme rabbinique : « Iconographie de la Terre Sainte: usages historiens des pionniers de la photographie »/« Iconography of the Holy Land: historic Uses of the Pioneers of Photography »

 

15:00 – 15:45 DISCUSSION OUVERTE/OPEN DEBATE

 

15:45 – 16:00 PAUSE/COFFEE BREAK

 

16:00 – 16:20 TROISIEME SEANCE: DE L’APPROPRIATION D’UN TERRITOIRE A LA CESSION  DE LA TERRE – THIRD SESSION: FROM THE OWNERSHIP OF A TERRITORY TO THE SALE OF THE LAND

Modération/Chair: Renée Koch-Piettre

 

16:00 – 16:20 Jean-Luc Lambert (EPHE, Paris), Ethnographie sibérienne: « Un rituel guerrier lié à l’appropriation du territoire en Sibérie de l’Ouest »/« A warrior Ritual related to the Ownership of the Land in Siberia »

16:20 – 16:40 Odile Journet-Diallo (EPHE, Paris), Ethnologue – Afrique: « Du lien inextricable entre Terre, hommes et dieux. À propos du mode de règlement des conflits guerriers chez les Jóola (Sénégal/Guinée-Bissau) »/«  The inextricable Relationship between Earth, Men and Gods: About the Mode of Settlement of war Conflict in the Jóola (Sénégal/Guinée-Bissau) »

16:40 – 17:00 Alain Rocher (EPHE, Paris), Japon: « Le mythe de la cession de la terre dans les traditions du Japon ancien »/« The Myth of the Sale of the Land in the Traditions of ancient Japan »

 

17:00 – 17:45 DISCUSSION OUVERTE/ OPEN DEBATE

 

Cette journée se déroule dans le cadre de l’ATELIER – INSTITUT D’ETUDES AVANCEES DE NANTES – WORKSHOP – NANTES-INSTITUTE FOR ADVANCED STUDY, JUNE 11

 

 

 

Organisé par Renée Koch-Piettre (EPHE), Odile Journet-Diallo (EPHE) et Danouta Liberski (CNRS, Membre de l’IEA de Nantes), sous l’égide de l’Institut d’Etudes Avancées de Nantes et en partenariat avec le programme « Mémoires de la terre » du Labex Hastec.

Organized by Renée Koch-Piettre (EPHE), Odile Journet-Diallo (EPHE) and Danouta Liberski (CNRS, Member of the Nantes Institute for Advanced Study), under the aegis of the Nantes Institute for Advanced Study and in partnership with the Programme « Mémoires de la terre » of Labex Hastec.

 

La journée aura lieu à l’Institut d’Etudes Avancées de Nantes

5, Allée Jacques Berque
BP 12105
44021 Nantes Cedex 1
France
Tél. : (+33) (0) 240 48 30 30
Fax : (+33) (0) 240 48 30 59