Plan détaillé de la thèse

Comment citer cet article :
La mise en scène du masque chez Barbey d’Aurevilly, par Marguerite Champeaux-Rousselot (1980). Thèse de doctorat de 3e cycle en langue et littérature françaises, sous la direction de Jacques Petit.

En images…

Avant-propos : quelques réflexions sur la critique

A. Les deux types de critiques ont leurs dangers

A.1. La critique de type structuraliste
A.2. La critique de type subjectif
A.3. Analyse croisée

B. La lutte contre la subjectivité

B.1. La critique structuraliste élimine les germes de subjectivité
B2. L’irruption de la subjectivité, au niveau de l’histoire, du discours et du style

C. Le champ ouvert à la critique autre que structuraliste

C.1. Le champ commun aux deux types
C.2. Il y a néanmoins des différences entre les deux types

D. Conclusion
E. Bibliographie sommaire sur ce thème

Introduction et chapitre premier : l’affiche du roman de Barbey

Introduction
I. L’affiche du roman de Barbey

I.1. Dans les préliminaires du texte
I.2. Dans le courant du texte

I.2.1. Conclusion

I.3. Derrière l’affiche du roman

I.3.1. Conclusion

I.4. L’affiche du roman : conclusion

Chapitre II : les mots “masque”, “énigme” et “sphinx”

II.1. Relevé des mots “masques”, “énigme” et “sphinx”

II.1.1. Relevé
II.1.2. Conclusion

II.2. Analyse de l’emploi des mots “masque”, “énigme” et “sphinx”

II.2.2. Analyse
II.2.2. Conclusion

II.3. Histoires de masques : conclusion

Chapitre III : le masque traduit par le monde

III.1. Description statique des héros par les métaphores directes : matières, objets, animaux

III.1.1. Matières: pierres et métaux, armes, vêtements, boîtes, vases, murs, feu, eau, abîme, fleur, bois, glace, air
III.1.2. Les métaphores animales: reptiles, félins, la panthère, animaux mythiques
III.1.3. La description statique des héros par les métaphores directes: conclusion

III.2. Description statique des héros par l’identité et l’habit

III.2.1. Les caractères physiques
III.2.2. Les présages
III.2.3. La race
III.2.4. Les noms : explications fournies par Barbey, explications supposées par nous

III.2.4.1. Le masque et les noms expliqués par Barbey
III.2.4.2. Le masque, les noms dont le lecteur doit supposer l’explication

III.2.5. La carte d’identité des héros : conclusion
III.2.6. Description statique des héros par leurs habits, par les habits des pièces
III.2.7. Les habits des femmes : les couleurs
III.2.8. Les habits des femmes : une tonalité supplémentaire: les accessoires et certaines valeurs dans l’habillement
III.2.9. Les habits des hommes : couleurs et fonctions
III.2.10. Les habits des pièces : le décor

III.2.10.1. Les habits des pièces : conclusion

III.2.11. Les habits : conclusion

III.3. Description de la maison, dans sa relation avec la mise en scène du masque

III.3.1. Quelques remarques sur les lieux publics
III.3.2. Quelques remarques sur le mobilier, et sa relation au masque – note particulière sur le canapé bleu
III.3.3. Le plan des maisons: morcelées et rétrécies, les embrasures, le balcon, la fenêtre, les draperies et autres occlusifs, le lieu du danger
III.3.4. Un exemple: la description du Quesnay

Le masque traduit par le monde : conclusion

Chapitre IV : les masques, enjeu des luttes

IV.1. Histoires de masques
IV.2. Les temps et les lieux
IV.3. Les faiblesses du masque et indices pour l’observateur

IV.3.1. Les faiblesses du masque dans les personnages
IV.3.2. Faiblesses du masque dans les lieux et dans les choses
IV.3.3. Les armes de l’observateur: la clairvoyance totale, l’impossibilité de voir, les trous et l’herméticité totale

IV.4. Les observateurs

IV.4.1. Les observateurs nuls ou errants: le monde, les observateurs qui se trompent, ceux qui ne peuvent rien voir; pourquoi?
IV.4.2. Les bons observateurs: magiques et non magiques
IV.4.3. Que se passe-t-il après ces observations, réussies ou ratées?
IV.4.4. Les observateurs : conclusion

IV.5. La lutte : conclusion

Chapitre V : la structure de masque dans la mise en scène du masque

V.1. La mise en scène du masque comme structure du « Dessous de cartes »

V.1.1. Étude de la première thèse en relation avec la structure : Valognes, Paris, l’Intimité
V.1.2. Étude de la seconde thèse en relation avec la structure : le jeu du soupirail et de la goutte de lumière
V.1.3. Le masque comme structure du « Dessous de cartes » : conclusion

V.2. La structure et la mise en scène du masque, en général

V.2.1. Le suspense du connu, et le suspense de l’inconnu
V.2.2. La précision : rythme des descriptions, procédés stylistiques, précisions réclamées par l’incrédule ou le catholique
V.2.3. L’inconnu : zones d’ignorance sur les personnages, sur les faits; soupirail, goutte de lumière
V.2.4. Les structures qui font ressortir l’énigme : hasard, conversation, éclairage latéral, mise en abyme, accumulation

Chapitre VI : en guise de conclusion

VI.1. Conclusion sur le masque structurant l’œuvre en général
VI.2. Synthèses et questions

A. Définition des fonctions du masque
B. La mise en scène du masque dans les romans de Barbey d’Aurevilly
C. La passion et sa relation avec le masque
D. La laideur masculine
E. Portée de cette étude: Le masque, toile de fond, trame essentielle ?

Bibliographie

Œuvres de Barbey d’Aurevilly
Bibliographie critique
Dédicace


Note de l’auteure aux internautes : malgré tout le soin apporté à ce travail, des approximations de jeunesse ont pu se glisser dans ses citations. Ma recherche étant désormais vôtre aussi, n’hésitez pas à me les signaler.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s