Autour du dogme de l’infaillibilité  (1870) : un exemple ou un contre-exemple de synodalité ?

par Marguerite Champeaux-Rousselot ( 2018-04) L’établissement  - autoritaire -  de ce dogme établissant la primauté et  l’autorité infaillible des papes  se déroula dans un cadre tragique plein d’excès et  de rebondissements, et même la guerre de 1870  y joua son rôle...   Ce dogme,  qui a près de 150 ans,, a été très contesté  et … Continuer la lecture de Autour du dogme de l’infaillibilité  (1870) : un exemple ou un contre-exemple de synodalité ?

Comment en est-on arrivé à des prêtres catholiques non mariés ?

Au début du christianisme, y avait-il déjà des clercs « chastes » et les autres ? Le Nouveau Testament ne donne guère de préceptes par rapport aux prêtres que Jésus aurait souhaités. Les uns disent qu’ils avaient déjà les caractéristiques d’aujourd’hui et que ces Traditions sont imprescriptibles ; les autres disent qu’elles sont récentes et peuvent encore … Continuer la lecture de Comment en est-on arrivé à des prêtres catholiques non mariés ?

Brève histoire de la liturgie catholique : qu’appelle-t-on donc «Tradition» ? 

L’objectif de ce petit article (2019) est de prendre connaissance des grands traits de l’évolution de la liturgie chrétienne et surtout catholique jusqu’à celle que nous connaissons aujourd’hui pour comprendre dans quelle mesure nous avons encore le droit ou même le devoir de la faire évoluer et dans quel sens. Nous n'avons pas cherché à dire tout mais à donner les grandes lignes, (d'où le titre : "brève histoire de la liturgie") et c’est surtout la liturgie chrétienne et ensuite plus précisément catholique, autour de la Messe,  qui sera notre champ d’observation, car ce travail est destiné à notre présent voire à du futur.
C’est un enjeu dans les discussions entre les traditionnalistes ou ceux qui se réclament de la fidélité à la Tradition, et ceux qui ne sont pas traditionnalistes et se réclament de ... la fidélité à la Tradition, également...
C’est pourquoi il faut vérifier à quel moment se réfèrent les traditionalistes : à l’époque de Jésus ? À l’époque des apôtres ? Ou bien après ? Où en est-on de notre chemin ?